Wildphaser, la Hard Music à la Lyonnaise

Apparu plusieurs fois en collaboration avec d’autres artistes comme Industrial Twins ou Mighty Spiritz, Wildphaser alias William, posséde son univers propre et un style unique. Passionné de musique et de composition, c’est un jeune producteur Lyonnais qui se livre à nous aujourd’hui, le temps d’une petite entrevue, afin de se dévoiler un peu plus aux yeux de nos lecteurs à l’occasion de la sortie de son premier EP solo “Bring The Ratchet Bitch” chez Hardcore France Records. 

Appeared several times on certain pieces by other artists such as Industrial Twins or Mighty Spiritz and possessing his own universe and a unique style, Wildphaser alias William, passionate about music and composition, is a young producer from Lyon who gives himself to us today ‘ Hui time for a little interview to reveal himself a little more to our readers, on the occasion of the release of his first solo EP “Bring The Ratchet Bitch” on Hardcore France Records.

(FR) 1- Tout d’abord, merci beaucoup d’avoir accepté cette interview. Pourrais-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas encore ?
 
Pas de soucis, ça me fait très plaisir ! Alors je m’appelle William, j’ai 22 ans maintenant et je suis donc musicien, producteur et diplômé depuis 1 an en tant que technicien son ! 
 

(EN) 1- First of all, thank you very much for accepting this interview. Could you introduce yourself to the people who don’t know you yet?

No worries, it makes me very happy! So my name is William, I am 22 years old now and I am therefore a musician, producer and graduated for 1 year as a sound technician!

 
(FR) 2- Comment t’es venue cette passion pour la musique ?
 
Ça vient de ma plus tendre enfance, lorsque je voyais mon père jouer de la musique. Ça n’a donc pas traîné puisqu’à 6 ans j’ai commencé le violon puis le piano 2 ans plus tard et j’ai fait le conservatoire de Lyon étant enfant. Malheureusement, à cause d’une maladie, j’ai dû tout arrêter à 10 ans mais la musique ne m’a tout simplement jamais lâché car à 15 ans je me suis mis à la musique électronique. 
 

(EN) 2- How did you get this passion for music?

It comes from my earliest childhood, when I saw my dad playing music. So it didn’t drag on since at 6 I started playing the violin and then the piano 2 years later, and I went to the Lyon Conservatory as a child. Unfortunately, due to an illness I had to stop everything at 10 years old but the music just never let go because at 15 I took up electronic music.

 
(FR) 3 – Parle-nous de ton aventure avec Symphonium. Que t’a apporté cette expérience dans ta carrière d’artiste ?
 
Ah ! Une époque très particulière ! Disons que ça a été un tremplin pour moi, ça m’a permit de me faire voir et de me faire connaître dans la région Lyonnaise. Je remercierai jamais assez Alexis Lasserre (le boss de Symphonium) d’avoir cru en Wildphaser et de m’avoir tout simplement donné ma chance ! 
 

(EN) 3 – Tell us about your adventure with Symphonium. What did this experience bring you in your career as an artist?

Ah! A very special time! Let’s say that it was a springboard for me, it allowed me to make myself known and to make myself known in the
Lyonnaise region and I will never thank enough Alexis Lasserre (the boss of Symphonium) for believing in Wildphaser, and for simply gave me my chance!

 
(FR) 4- Tu viens tout juste de faire publier ta toute dernière création “Bring The Ratchet Bitch”, un EP chez Hardcore France Records. Peux-tu nous en dire plus sur ce dernier ? 
 
C’est un EP composé de seulement 2 tracks ! Il y a un concept dans cette création, je voulais un EP très axé Bass Music car c’est sûrement un des genres électroniques que j’aime le plus et c’est pourquoi on peut entendre des breaks Drum & Bass dans « Bring The Action » ainsi que du midtempo à la Rezz/Deathpact (artistes du style) dans « Ratchet Bitch » par exemple. C’est aussi un EP avec, pour une fois, beaucoup moins de mélodie, ce qui est quelque chose de très important pour moi à la base mais c’est justement car j’étais très focalisé sur mon concept !
 

(EN) 4- You have just published your very last creation “Bring The Ratchet Bitch” which is an EP on Hardcore France Records. Can you tell us more about the latter?

This is an EP made up of only 2 tracks! There is a concept in this creation, I wanted a very Bass Music oriented EP, because it is surely one of the electronic genres that I like the most and that is why we can hear Drum & Bass breaks in “Bring The” Action ”as well as midtempo à la Rezz / Deathpact (artists of the style) in“ Ratchet Bitch ”for example. It’s also an EP with a lot less melody for once, which is something very important to me initially, but that’s precisely because I was very focused on my concept!

 
(FR) 5- Parles nous un peu de Wilo, comment t’es venue l’idée de cet alter ego ? 
 
Alors il faut savoir que WILO est mon projet initial ! À la base je suis quelqu’un de très axé sur la musique chill, qui a une ambiance très posée. C’est pourquoi, à 15 ans, j’ai démarré la Tropical House car ce style et son ambiance sont ceux que j’affectionne le plus au monde. C’est à 18 ans seulement que j’ai découvert le Hardcore et c’est à ce moment que je me suis dit « il faut que j’exprime une facette de ma personnalité, que j’exprime ma folie ». C’est ainsi que Wildphaser est né!
 

(EN) 5- Tell us a bit about Wilo, how did you get the idea for this alter ego?

So you should know that WILO is my initial project! Basically I’m a very chill-oriented person, which has a very relaxed vibe. That’s why when I was 15, I started Tropical House, because that style and its vibe is what I love most in the world. It was only 18 years old that I discovered Hardcore, and that’s when I said to myself “I have to express a side of my personality, that I express my madness”. This is how Wildphaser was born!

 
(FR) 6- Quelles sont tes inspirations principales et comment elle te vient ? 
 
Ahah, ça dépend de quel projet on parle ! En ce qui concerne WILO, je m’inspire essentiellement de ce que je vis et de ce que je ressens, tout est dans le ressenti personnel. Ma plus grande inspiration, c’est Kygo.
En ce qui concerne Wildphaser, disons que c’est un peu différent, je compose vraiment en fonction de ce que je veux faire ressentir aux gens, je veux qu’ils ressentent cette folie, mais à chaque fois dans un contexte légèrement différent. Je m’inspire pas mal de Sefa pour le côté eupho et Frenchcore mais aussi de pas mal d’artistes Industrial comme I:Gor, Edub etc…
 

(EN) 6- What are your main inspirations and how does it come to you?

Ahah, it depends on what project we’re talking about! As far as WILO is concerned, I am mainly inspired by what I experience and what I feel, everything is in the personal feeling. My biggest inspiration is Kygo.
As far as Wildphaser goes, let’s say it’s a little different, I really compose around how I want people to feel, I want them to feel this madness, but each time in a slightly different context. I take a lot of inspiration from Sefa for the euphoic and Frenchcore side, but also from a lot of Industrial artists like I: Gor, Edub etc …

 
(FR) 7- D’autres projets ou collabs en cours ?
 
Oui ! En effet et pas des moindres ! Déjà une collab avec MC Wildfox, que vous avez pu entendre sur des tracks de Mighty Spiritz, est en préparation ! J’espère une sortie d’ici la fin d’année. 
Et ensuite 2 très gros projets : le premier et je suis très content de l’annoncer, c’est un 3ème projet musical et notamment mon tout premier groupe : « SaltaX » ! Un duo que je vais former avec mon ami Wezox qui est un artiste de deathstep basé à Lyon également. C’est un duo qui sera axé sur mon nouvel idylle musical, la bass house.
Et le deuxième gros projet est lui totalement différent. Ce n’est même pas de la musique ! J’ai pour objectif de monter un podcast avec mon meilleur ami ! Ça fait 1 an que j’en écoute beaucoup, notamment le FloodCast de Florent Bernard et j’ai vraiment envie de m’essayer à cet exercice qui reste audio dans tous les cas donc je ne serai pas dépaysé ! Cela sera un podcast qui va parler de pleins de choses différentes, on réfléchit encore à comment bien le structurer mais c’est une chose qui me fait vraiment envie. 
 

(EN) 7- Other projects or collaborations in progress?

Yes ! Indeed, and not the least! Already a collab with MC Wildfox, which you could hear on tracks of Mighty Spiritz, is in preparation! I hope for a release by the end of the year.
And then 2 very big projects: the first, and I am very happy to announce it, is a 3rd musical project and in particular my very first group: “SaltaX”! A duo that I will form with my friend Wezox who is also a deathstep artist based in Lyon. This is a duo that will focus on my new musical idyll, bass house.
And the second big project is totally different. It’s not even music! My goal is to start a podcast with my best friend! I’ve been listening to a lot of them for a year now, especially Florent Bernard’s FloodCast, and I really want to try this exercise, which remains audio in any case, so I won’t be out of place! It’s going to be a podcast that’s going to talk about a lot of different things, we’re still thinking about how to structure it well but it’s something that I really want.

 
(FR) 8- Quel serait ton conseil pour les futurs producteurs/DJ’s ?
 
Le conseil que je peux donner, c’est de ne surtout pas se précipiter à releaser des trucs dès que tu commences, essayer de bien bosser afin d’avoir un truc déjà un minimum propre lors du premier morceau. En fait, de la patience principalement et surtout de se buter dans son délire musical, c’est pour moi le plus important.
 

(EN) 8- What would be your advice for future producers / DJ’s?

The advice I can give is, above all, don’t rush to release stuff as soon as you start, try to work well in order to have something already a minimum clean during the first song. In fact, patience mainly and especially to get stuck in his musical delirium is the most important for me.

 
(FR) 9- As-tu une petite anecdote à nous raconter ? 
 
J’en ai plusieurs mais il y en a une qui sort du lot : lors de mon passage à la Born To Rave 2020 en janvier dernier, j’ai eu l’honneur de passer les platines à Ophidian. Et après mon set où j’avais vraiment montré mon bonheur et mon énergie sur scène, Ophidian et la Outside Agency sont venus me voir et ils m’ont dit « You’re a real showman, good job crazy boy ! »
Bref, beaucoup de fierté en sachant que ça vient de leur part mais j’ai surtout trouvé ça très fun ahah 
 

(EN) 9- Do you have a little anecdote to tell us?

I have several but there is one that stands out: During my time at Born To Rave 2020 last January, I had the honor of passing the decks to Ophidian. And after my set where I had really shown my happiness and my energy on stage, Ophidian and the Outside Agency came to see me and they said “You’re a real showman, good job crazy boy!” “
In short, a lot of pride in knowing that it comes from them but above all I found it very fun haha

 
(FR) 10- Un dernier mot pour nos lecteurs ?
 
Continuez à soutenir le Hardcore Français, continuez de soutenir les artistes, surtout en ces temps très compliqués, certes c’est dur pour tout le monde mais c’est le meilleur moyen de montrer votre amour pour la musique et de notre côté on a plus que jamais besoin de vous. Vous savez ce qu’il vous reste à faire, « Bring The Ratchet Bitch » est maintenant disponible partout, alors on fonce ! 
 

(EN) 10- A last word for our readers?

Continue to support French Hardcore, continue to support artists, especially in these very complicated times, of course it’s hard for everyone, but it’s the best way to show your love for music and on our side we have need you more than ever. You know what you have to do, “Bring The Ratchet Bitch” is now available everywhere, so let’s go!

Timothée Podevin